Imprimer
PDF

CHANSONS ZOOMORPHES

d'après un texte de Michelet et sur un montage de comptines de Jacques Lejeune

pour soprano, guitare, quelques accessoires et bande magnétique

1996 – 13'33

1. Le Colibri : 2'11
2. Le Cochon : 26"
3. Rêve de poules : 2'49
4. Méli-Mélo : 2'34
5. Le Crapaud et l'écureuil : 1'21
6. L'Oiseau de Chine : 3'21
7. Le Loup : 1'21

Par sa fraîcheur et son aspect pince-sans-rire, cette succession de saynètes se déroule comme un ruban bariolé, quelque peu hirsute et surréaliste (entre le jeu très moderne et savant de l'accompagnateur en « queue de pie et nœud papillon », le chant déluré mais «calculé» de la chanteuse et relativement sérieux (après les précédents de Ravel et Poulenc) et l'intrusion inattendue du sifflet de police, la feuille de journal déchirée ou celle des balles de ping-pong retombant par terre de manière totalement aléatoire...).