Imprimer
PDF

CANTIQUE DE LA RESONANCE(LE)

1985 – 22'20

1. Météorophonies ou mirage-magie-image : 7'42

2. Le bronze et le cristal ou calligraphisme-alliage-germination : 11'46

3. Le vol nuptial ou appel-désir-agonie : 6'01

Images de fumées et de bourrasques réalisées à partir de formes arquées, pulsées et éclatées, mêlées à des figures d'air et de souffle ; variations sur l'image-fantôme et le simulacre de l'image réelle qui ne sera révélée qu'en toute fin de la séquence.

Trois micro-séquences figurent trois états d'entretien de la résonance : d'abord surdessinée, contorsionnée dans l'aigu et le suraigu, à l'encontre de son image lisse, régulière et sage ; puis se gonflant en épaisseur et en poids et s'amplifiant de ses différents registres pour en exprimer les couleurs ; enfin, se cristallisant en une sorte de goutte à goutte, d'arborisation minérale.

La résonance s'exprime ici, non plus dans le sens de la prolongation du son émis mais dans celui de vibration par sympathie : l'insecte n'existe que par rapport à ses reflets multipliés dans l'essaim : projections électriques, images d'ivresses, de collisions, d'exacerbations ; éloge de l'infiniment petit, où chaque point-cri, dans son existence individuelle, n'est qu'un simple geste de ralentissement ou d'accélération ; image de mille palpitations se mêlant en une rumeur unique, ordonnées et portées par une volonté centrale, par une respiration collective...